mardi 11 décembre 2018

Pêle-Mêle radio (sans image)…

Primo : pour la première fois depuis sept ans, je n'ai pas assisté à la Conférence de Presse de rentrée de Radio France. Les ronds-de-jambe des directrices-directeurs de chaîne ça suffit ! Deuxio : j'ai attendu d'avoir un vrai désir pour tourner le bouton du poste (sic). Troizio : j'ai compris que sans histoire d'amour (avec la radio) ça ne fonctionne pas. Je suis un grand sentimental, c'est vrai… Voilà ci-dessous quelques madeleines à se (re)mettre entre les oreilles…
Baez/Dylan à Monterey © Getty / Rowland Scherman
















Monterey Pop, retour vers la joie
Il y a des noms (Benizeau), des mots (Monterey Pop) qui vous filent le frisson. Vous ramènent à l'adolescence. Illuminent votre été et vous font oublier que le "swing" a bel et bien disparu. Le swing de l'insouciance, de tous les possibles et du rêve absolu. Alors Thierry-Paul Benizeau "rencontré" chez les compères Valero & Jousse a swingué l'été dernier sur France Musique. Mais surtout TPB a une culture musicale de haut vol et sait raconter les histoires ! Et ça, ça a fait beaucoup de bien pour la joie et le "revival"… Yeah. Vous êtes pas manchot, vous irez chercher là, les trois autres épisodes de la série.



Au tribunal des mots… justes
Toutes les élites qui roucoulent autour de l'audiovisuel public pourraient-elles tendre l'oreille vers ce documentaire de Sylvie Gasteau, sensible et humain et se demander si la prime à la culture ce n'est pas ça qu'il faut encourager, promouvoir et développer ? En clair, sortir de l'effet (numérique, médiatique) pour entrer dans le sens et… le partager.



Le vent du boulet
De façon insidieuse, sournoise et délibérée les directions successives de France Culture grignotent, depuis 1999, la part du gâteau documentaire. Cette rentrée voyait la sortie d'une heure de "Creation on air". Alors que dans le même temps Laure Adler, ex-directrice de France Culture (1999-2005), ne se lasse pas de pérorer dans les colloques radio où elle raconte comment elle a bouleversé l'identité de la chaîne. On ne saurait mieux dire… En décembre 2011, au Festival Longueur d'Ondes de Brest, Marion Thiba documentariste à France Culture constatait : "en 1995 : 23 heures par semaine de documentaire, en 2000 : 4 heures". Et en 2011/2012 : 12h30." Combien aujourd'hui ? (1) Il vaut mieux faire beaucoup de bruit autour d'un machin plutôt que de donner des moyens réels de création radiophonique à des producteurs tournants qui ont participé activement à l'excellence de la chaîne. À suivre… (Une AG du collectif de défense de la création radiophonique est prévue à RF jeudi prochain).

https://www.change.org/p/fran%C3%A7oise-nyssen-appel-%C3%A0-la-d%C3%A9fense-de-la-cr%C3%A9ation-radiophonique-sur-l-antenne-de-france-culture

Requiem pour l'auditeur lambda…
David Christoffel, producteur à Radio France s'est fendu d'un p'tit billet qui a du faire mal à quelques personnages radiophoniques. Un vrai régal de pertinence et d'analyse frappés au coin du bon sens.


Francis Lai














Des producteurs radio qui ne montent pas sur la table à tout bout de champ !
J'ai déjà cité dans ce billet Valero & Jousse. L'occasion m'est donnée d'enfoncer le clou. À l'occasion de la mort de Francis Lai en novembre dernier, compositeur prolixe de musique de film, Valero a pu montrer non seulement sa connaissance de l'œuvre du musicien, mais aussi lui rendre, avec tact et délicatesse, un hommage vibrant et sensible loin des pleurs et autres gérémiades théâtrales que répètent en boucle les pipoles audiovisuels pour les pipoles en tout genre. Vous trouverez sur la page de l'émission les liens vers un numéro ancien d'Easy Tempo où les deux compères narraient avec brio la story de l'enchanteur des films pour lesquels il avait créé la musique.

Voilà un petit tour de mes passions et autres inquiétudes. Je reste en embuscade en ce qui concerne la loi audiovisuelle qui pourrait au premier trimestre de l'année prochaine faire tomber de l'armoire un grand nombre de professionnels et d'auditeurs attachés à l'autonomie de la radio face à la télévision. Et puis je suis de près ce qu'il va advenir de "l'heure perdue" de Creation on air

PS : Renaud Revel nous annonce sur son blog que Mathieu Gallet (ex-Pdg de Radio France) est devant le Conseil d'État… ! Ah bon ? Il attend quoi ? Il fait quoi ? Le pied de grue ? Tout le monde s'en fout, non ?

(1) 9h50 de productions élaborées dont 10,2% sont de la création, soit 1h,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire