vendredi 19 janvier 2018

67/68 : une autre révolution culturelle… Le temps d'une chanson (20/43)

En partenariat avec

Ici, le vendredi, jusque fin juin 2018, en complément du feuilleton "société" publié chaque lundi, je vous raconte, quelques faits marquant de "la vie culturelle" de l'époque. À travers les livres, les films, les disques qui ont marqué la révolution culturelle qui couve. Avec des archives audio radio en exclusivité, les sources de la presse nationale et régionale, et… mes propres souvenirs.

Avec Coluche
Le 16 janvier 1968, Claude Chebel dans son émission "Faites comme chez vous" sur France Inter (1) reçoit Bruno Coquatrix ou plutôt se rend à l'Olympia pour que l'homme du music-hall se raconte et raconte la chanson française. M. Spectacle n'est pas avare en anecdotes et imagine l'avenir du music-hall avec beaucoup de lucidité et de perspicacité. À l'antenne les disques sont lancés avec un peu de désinvolture. Ce sont déjà les chansons qui "marchent" qui sont extraites des 33t des artistes et dont les airs sont déjà installés. Pas de découverte de chansons en face B.

J'ai titré "Le temps d'une chanson" car ce temps semble "à côté", alors que "dehors" on commence à sentir les premiers soubresauts de 68. Tout semble aller pour le mieux et Coquatrix de revendiquer plus de temps libre pour que chacun puisse prendre plus de temps pour se distraire. Coquatrix est loin de se douter que la jeunesse est mûre pour passer à l'acte et ne pas se contenter des états d'âme des Bécaud, Aznavour, Mathieu, Adamo et autres chanteurs à succès. Cette archive est intéressante pour dresser un état des lieux de la chanson et recueillir le témoignage du programmateur du "temple" qu'est l'Olympia.

En exclusivité et intégralité jusqu'au 31 janvier




(1) Du lundi au vendredi, 20h20-22h,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire