vendredi 20 avril 2018

67/68 : une autre révolution culturelle… Henri Langlois s'explique (32/43)

En partenariat avec

Ici, le vendredi, jusque fin juin 2018, en complément du feuilleton "société" publié chaque lundi, je vous raconte, quelques faits marquant de "la vie culturelle" de l'époque. À travers les livres, les films, les disques qui ont marqué la révolution culturelle qui couve. Avec des archives audio radio en exclusivité, les sources de la presse nationale et régionale, et… mes propres souvenirs.

Henri Langlois
Henri Langlois et la Cinémathèque
Langlois a inventé les archives cinématographiques (1). La crise provoquée par son éviction en février 68 trouve une issue favorable le 22 avril lors sa réintégration. Deux ans plus tard dans Radioscopie, sur France Inter, on découvre la trempe de l'homme intègre et passionné par sa recherche. Chancel, son intervieweur (2), dans un système de pensée binaire qu'il affectionne, sans se départir de flagorneries appuyées, déroute Langlois qui ne s'en laissera pas conter.

(1) "En 1968, le ministre français de la culture André Malraux, qui, depuis 1958, a mis à la disposition de Langlois d'importants moyens financiers, décide de le priver de la direction administrative de la cinémathèque, tout en lui offrant la direction artistique. Au ministère de la culture, on reproche à Langlois de négliger complètement l'administration, la comptabilité et la gestion. D'être incapable de donner les informations établissant le droit de propriété de la cinémathèque sur certaines bobines. Et d'être si peu soucieux des conditions matérielles de conservation que des milliers de films se détériorent dans des blockhaus dont il refuse l'accès aux techniciens et à certains chercheurs3. Langlois est chassé de son poste et remplacé par Pierre Barbin, choisi et nommé par le ministère de la culture". (Source Wikipédia)

(2) Voir la longue série de 117 billets chroniquant les 117 Radioscopie du coffret publié par l'Ina en novembre 2015.

En intégralité et exclusivité jusque fin avril
Radioscopie, 8 juillet 1970

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire