samedi 3 août 2013

Robert Arnaut : toute une vie avec la radio…

Robert Arnaut







Hier 17h30, Guy Senaux, ex-ingénieur du son à Radio France m'apprend la mort de Robert Arnaut, le conteur/explorateur avec lequel il a beaucoup travaillé à France Inter. Je dirais que c'est un cataclysme sonore si je ne craignais de plagier la fiction expérimentale qu'Arnaut avait créée en 1995. Ce producteur-conteur faisait partie de la famille de "L'Oreille en coin" (1). Il y a produit pendant quinze ans des reportages dans lesquelles l'Afrique avait toute sa place. Puis ce seront ses "Chroniques sauvages" (1), et ses "Histoires possibles et impossibles" (2). "Robert Arnaut a reçu le prix Ondas en 1979, et le prix Italia en 1991 pour ses "Chroniques Sauvages" sur le Cap Vert." précisait @LeTransistor_ hier sur Twitter.  


Robert Arnaut avait la radio dans l'âme et aimait à dire : "La radio peut aussi être un art et le son supérieur à l’image." Il était une très grande voix de France Inter, une voix remarquable, forte, sensible de laquelle on ne pouvait se détacher quand elle nous était tombée dans l'oreille. 

Il est en bonne place sur le site de NouvOson, où vous pourrez aussi écouter son "Singe soleil" (4). Aujourd'hui samedi, j'ai encore son indicatif dans l'oreille. Pendant une heure, chaque semaine, Robert Arnaut nous emmenait avec lui dans ses voyages extraordinaires et ses rencontres pleines d'humanité. Souhaitons que France Inter sache lui rendre l'hommage qui lui est dû.

Le "griot blanc" disait en 1977 à Jacques Chancel (Radioscopie) : "J'ai ce magnétophone qui en moi, en quelque sorte, au point que sa bretelle est imprimée sur mon épaule gauche à force de courir la brousse. Je le dois à Radio France International (RFI) qui m'a permis depuis 17 ans (1960) de faire des émissions de toutes sortes."

(1) Émission des fins de semaine de France Inter, samedi après-midi et dimanche toute la journée. Créée et produite par Jean Garretto et Pierre Codou. 1968-1990. Coffret disponible à l'Ina,
(2) France Inter, de septembre 1985 à septembre 1996,
(3) France Inter, de septembre 1996 jusqu'en juin 2006, le dimanche de 13h20 à 14h,
(4) Promenade sonore dans la forêt des Abeilles, au cœur du Gabon, inexplorée par l'homme jusqu'en 1984. A cette date les chercheurs du laboratoire de Primatologie et de biologie évolutive du CNRS on découvert dans ce lieu unique au monde une nouvelle espèce de singe : le singe soleil.

4 commentaires:

  1. C'était mon père. Il est irremplaçable.
    Merci
    Axelle Arnaut-Kabou

    RépondreSupprimer
  2. Auditeur amoureux des sons et de la radio depuis de nombreuses années, c'est avec beaucoup de tristesse que j'ai appris la disparition de Robert Arnaut. Un grand monsieur, qui a contribuer plus que tout autre homme de radio à forger mon imaginaire et mon attention acoustique.
    Sa voix m'a accompagné dans tant de rêveries, souvent au volant en parcourant les routes de Gascogne ou du Languedoc. Lorsque je me suis retrouvé moi-même à courir la brousse au fin fond du Bénin, je compris la fascination qu'exerçait l'Afrique sur Robert Arnaut.
    N'habitant pas très loin de cette vallée des Pyrénées qu'il affectionnait tant, j'avais souvent songé à lui écrire, rêvant de pouvoir un jour le rencontrer. Ma timidité l'emportait hélas, et maintenant il est trop tard ...

    RépondreSupprimer
  3. robert etait magnifique je cherche a reecouter ses histoires possibles et impossibles de 96 a 2006 il est irremplacable

    RépondreSupprimer