mardi 29 décembre 2015

Radio-Archives : Jacqueline Maillan (Radioscopie)

J'ai voulu jouer le jeu de la collection et, jour après jour, chroniquer une des cent-dix-sept Radioscopie proposées dans le coffret de l'Ina. J'écoute à 17h dans les conditions du flux et vais ainsi vous tenir en haleine jusqu'au mois de mai 2016…

32/117
Jacqueline Maillan (26 février1969)

À la recherche de la recette perdue : "Comment vous faites pour vivre d'une manière aussi joyeuse ?". Maillan : "Je vis comme toutes les femmes bourgeoises qui vont faire leurs courses à Inno (1) et, le soir, je pose mes paquets chez moi et je fais du théâtre. Ces deux vies me conviennent parfaitement.

Fondamental : "Est-ce que vous avez été marquée par cette époque yé-yé qui, d'ailleurs, commence à mourir ?" (2). Maillan maline répond "J'ai essayé… j'ai moi aussi été zazou". Et Chancel de moquer adroitement cette musique yéyé dont il invitera plus tard quelques-uns de ses fameux représentants. Comme souvent avec les femmes Chancel insiste lourdement sur le rapport de Maillan avec son mari (compositeur) ce qu'il fait peu avec les hommes et surtout d'une toute autre façon.

Et avec tact et délicatesse "Mais un couple sans enfant est-ce un bonheur complet ?". Maillan est polie et délicate vis à vis de son interlocuteur et "joue le jeu" de lui expliquer pourquoi. En quoi cela regarde-t-il les auditeurs ? Et cerise définitive sur le gâteau "J'aurais pu recevoir Jacqueline Maillan la marrante, j'ai préféré recevoir Madame Michel Emer". Et là on se dit "P… c'était vraiment pas mieux avant" !.



(1) Inno, chaîne de magasins belges à grande surface du groupe "Innovation". Quand j'étais de passage à Panam' ma grand-mère m'emmenait à Inno et j'étais fasciné de voir les caddy monter les étages sur un rail spécial à côté de l'escalator,
(2) Yé-yé en février 1969 ? Gloups, le flower-

7 commentaires:

  1. Mais quel balourd ce Chancel que dans ma jeunesse, je prenais plutôt pour un homme "distingué". Comme quoi, il est bon de vieillir (!!!) pour affuter son jugement, et j'aime beaucoup les réponses de Jacqueline Maillant. cela me donne envie de clore cette calamiteuse année 2015 en sa compagnie. L'humour sauve de tout !
    j'en profite pour vous souhaiter une bonne année 2016 (je ne sais pas vous, mais pour ma part, je n'ose pas m'aventurer trop avant dans des vœux pour l'année à venir, si ce n'est de profiter des petits bonheurs qui passent comme votre souvenir des magasins Inno !)
    à l'année prochaine, bien entendu, pour partager les ondes.
    Nanou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Chére lectrice-auditrice bonjour,
      Oui l'humour sauve ! Écoutez donc ce petit bonheur-là http://radiofanch.blogspot.fr/2014/12/codou-la-fabrication-dun-instituteur-en.html …
      Je vous souhaite de bons jours à venir, de belles écoutes, et de belles rencontres et si le cœur vous en dit poussez donc jusqu'à Brest du 4 au 7 février et vous entendrez et verrez de belles choses radiophoniques…
      D'ici là, belle vie à vous…

      Supprimer
  2. Je viens d'écouter cette pépite que je prends comme un très beau cadeau, je ne connais pas ce monsieur, mais ce qu'il raconte est très émouvant et m'a profondément touchée, merci beaucoup.
    Ces dates sont dans mon agenda et le cœur m'en dirait bien, mais ...
    Longue vie surtout à votre "radio-blog" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon après avoir relu trois fois ce commentaire, je me suis dit "C'est Nanou" ! Me trompe-je ? En tous les cas "radio-blog" est très bien vu, personne d'autre ne m'a encore dit ça et je ne vais pas manquer de l'utiliser pas plus tard que dans quelques quarts d'heures en tête de ce blog. Merci… Nanou ?

      Supprimer
    2. Voilà c'est fait, Nanou ! Regardez sous le titre Radio Fañch le sous-titre ! Merci pour ce cadeau. Décidément les femmes sont essentielles à ma vie ! L'une a trouvé le titre, l'autre le genre. Merci à vous deux ! ;-)

      Supprimer
  3. me voilà toute confuse que vous repreniez ce titre qui va très bien à ce que vous faites, et pour moi, c'est exactement cela, tout ce que j'aime, l'écrit et le parler sans l'image animée qui fait que nous pouvons tout imaginer !! et excusez moi de ne pas avoir signé mon commentaire précédent ! Je sais pourtant que vous êtes attaché à la signature.
    A bientôt de vous lire/écouter.
    Nanou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nanou, pas de confusions entre nous ;-)

      Supprimer