vendredi 24 novembre 2017

67/68 : une autre révolution culturelle… Violeta Parra, l'âme du Chili (12/43)

En partenariat avec
Ici, le vendredi, jusque fin juin 2018, en complément du feuilleton "société" publié chaque lundi, je vous raconte, quelques faits marquant de "la vie culturelle" de l'époque. À travers les livres, les films, les disques qui ont marqué la révolution culturelle qui couve. Avec des archives audio radio en exclusivité, les sources de la presse nationale et régionale, et… mes propres souvenirs.



11. Violeta, l'âme du Chili
Cette chanteuse folk latino se donne la mort le 5 février 1967. Elle avait 50 ans. Ses chansons expriment la misère et la souffrance. Les révoltes et les espoirs d'une Amérique latine qui attend l'avènement d'un socialisme qui, dès 1970, sera porté par Salvador Allende, élu démocratiquement Président, avant qu'il ne se "suicide" le 11 septembre 1973.

Le 23 septembre et le 7 octobre 1975 (13h30), sur France Culture, Eve Griliquez produit deux émissions où l'on entend le chant de Parra. En 1975, la France accueille et soutient largement les groupes latino américains Quilapayun, Cuarteto Cedron, Inti Illimani, le chanteur Victor Jara… Au-delà de la musique, des liens se tissent entre les intellectuels français et les mouvements politiques de gauche d'Amérique latine (1).

En intégralité et en exclusivité,






(1) Le 28 novembre 2012 sort en France, Violeta, le film d'Andrés Wood,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire