dimanche 27 novembre 2016

Manège d'été à France Musique... (13/35)
















Pendant deux mois, cet été 2016, Laurent Valero et Thierry Jousse, séparément, nous ont offert deux heures quotidiennes de petits bijoux musicaux. Deux heures, de dix-huit à vingt heures, qui passent, fuient et puis, le vingt-six août c'est fini. Mais c'est quand même pas possible de laisser s'envoler une telle richesse dans l'éphémère. Alors, comme je l'ai fait moi-même (souvent l'émission à peine finie) je vous propose de réécouter chaque dimanche (idéal) un épisode de leur saga d'été. Juste avant de les retrouver ensemble à 18h, ce dimanche sur France Musique pour le nouvel "Easy tempo".

Vendredi 29 juillet. Pour nous coller au poste Valero envoie du Henry Mancini de très bonne facture : "Whistling away the dark" du film "Darling Lily" (Julie Andrews), et sa version chantée par Stéphanie Crawford. Pour cette dernière émission de l'été avec Valéro nous pourrons savourer des reprises de musiques de film. La palette est immense et la sélection proposée nous fait flirter avec les sillons que creusent inlassablement les duettistes Jousse/Valero de l'Easy Tempo.

Et puisqu'un mois de "Retour de plage" est impossible sans Mina, Valero nous offre "Laura" (David Raksin) du film éponyme d'Otto Preminger. Frissons assurés, Mina, madeleine parmi les madeleines, est toujours aussi bouleversante. On en redemande, jamais rassasiés, par la chanteuse italienne qui mériterait une journée sur France Musique tellement son répertoire est immense et riche.

L'ambiance de ce dernier set est absolument lounge (même si à la fin on se décille). On ne décolle plus de son fauteuil et la bouteille de Martini (ou de gin) à une furieuse tendance à se vider à vue d'œil. Le temps banal s'est arrêté et, si Laurent Valero n'avait pas prononcé le nom de Mireille Mathieu, nous n'aurions jamais rouvert les yeux. Heureusement "The look of love" (Burt Bacharach) du film "Casino Royal" fut proposé en trois interprétations différentes, dont l'une chantée par Connie Francis.

Et je ne dirai rien du « Girl Talk » (Bobby Troup / Neal Hefti), par Tony Benett, pour définitivement saluer Pierre Bouteiller, le producteur et l'ex-directeur de France Musique(s).

N.B. : De façon temporaire le nouveau site de France Musique ne permet plus l'export du player, donc il vous faudra aller là pour écouter l'émission du 29 juillet.


Et retrouvez les compères today á 18h
sur France Musique pour Easy tempo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire