lundi 16 janvier 2012

Toute une Histoire…

© Olivier Roller pour Télérama

L'exercice est périlleux. Toucher à l'histoire quand on est un petit amateur et qu'on a face à soi sur France Culture des … "géants" c'est prendre le risque de ne pas être… à la hauteur. Donc pour écrire ce billet ce n'est pas pareil que d'habitude. Je ne peux, de fait, me poser en historien ou en amateur éclairé. Juste comme auditeur gourmand des histoires de l'Histoire. J'ai commencé par "Les lundis de l'histoire" (1), pour Jacques le Goff que j'avais lu par ailleurs. Puis "L'histoire en direct" (2) de Patrice Gélinet. Et puis à la fin du siècle dernier (sic), arrive "La fabrique de l'histoire" de et par Emmanuel Laurentin (3), qui depuis quelques années ouvre les matinées après le journal de 9h. (4)

Emmanuel Laurentin (photo) a humblement dit plusieurs fois depuis toutes ces années qu'il était passé à côté d'une carrière universitaire et/ou de recherche, mais il peut être fier de sa petite entreprise qui aura fait œuvre de pédagogie pour, jour après jour, éclairer voire sublimer l'histoire. Sur le site de l'émission ce slogan : "La Fabrique de l'Histoire, le passé ici et maintenant !". Clin d'œil appuyé à un ancien président de la République qui aimait à ses heures perdues "taquiner" l'histoire… quand il n'était pas en train de la faire.

Donc Laurentin ne se lasse pas d'explorer l'Histoire et de nous faire voyager en de nombreux allers et retours, des périodes les plus anciennes comme aux plus contemporaines. Pour en témoigner outre les archives disponibles sur le le site de l'émission, une auditrice passionnée a rassemblé de façon presque exhaustive l'index des émissions en proposant quelquefois pour certaines leur texte intégral ! Chapeau. Précieuse source pour les chercheurs comme pour les amateurs.

Laurentin outre ses qualités d'historien a aussi la qualité de sa voix et de ses façons. En mettant en avant le travail de ses collaboratrices et collaborateurs, en faisant le passeur curieux, à l'écoute attentive de toutes celles et tous ceux qui viennent enrichir au micro les documentaires réalisés par son équipe. J'aimerais dire que Laurentin est de la "Belle Époque" de France Culture ! Il a fait ses armes à la revue de presse de Culture Matin (5) avec un autre historien, le ci-devant Jean Lebrun qui, aux affaires de la direction de la chaîne depuis quelques années, à depuis un an franchi le Rubicon, pour entamer sa longue "Marche de l'Histoire" sur France Inter.

Écouter La Fabrique de l'histoire c'est prendre plaisir à être en bonne compagnie : du savoir et de l'érudition, de la connaissance et de la joie d'apprendre. Emmanuel Laurentin est joueur et s'est largement affranchi de l'académisme (6) ! Il truffe ses émissions de clins d'œil (7) comme autant d'occasions d'être dans l'Histoire sans en faire toute une histoire.

Cette semaine on devrait se régaler avec l'histoire de la cinéphilie.

(1) France Culture, le lundi de 15h à 16h, producteurs tournants
(2) France culture, le lundi, émission reprise par Emmanuel Laurentin depuis la rentrée 1996,
(3) qui malgré cette fin de siècle… a su depuis 12 ans rester jeune,
(4) du lundi au vendredi, un thème se décline sur les 4 premiers jours et une "table ronde" le vendredi, 
(5) depuis 1986 à Culture Matin, et revue de presse de 1990 à 1996,
(6) fin février devrait paraître le premier livre de La fabrique de l'histoire : Les Paysans,
(7) chaque lundi "La balade aux Archives nationales", ouvre l'émission.

1 commentaire:

  1. passeur, oui c'est ça le mot juste. Laurentin en est l'archétype.

    RépondreSupprimer