mardi 3 mars 2015

Après Pradel… Ménie Grégoire, le retour

Ben voyons !



















Bon j'explique. Comme j'ai écrit un p'tit billet sur Jacques Pradel avec un peu de Dolto dedans, je me suis fendu de ce titre pour rire (un peu). Menie Grégoire décédée le 16 août 2014 a bouleversé la radio, les femmes, l'époque. En 1967 sur RTL, elle prend le risque de donner la parole aux femmes sur des sujets de société, d'éducation mais surtout de sexualité. Ménie libère la femme beaucoup mieux que les marchands de "tourniquettes" comme aurait dit Boris Vian. Elle crée une onde sismique très forte, une onde de fraternité dans laquelle les femmes vont s'engouffrer de façon définitive et durable. Même si aujourd'hui encore le pouvoir masculin reste dominant.

Ce matin, dans une demie-heure "La fabrique de l'histoire" revient sur l'aventure Ménie Grégoire ou la "gigantesque psychanalyse de groupe" comme la nomme Delphine Saltel (1). Mais comme "La fabrique" sait parfaitement contextualiser l'histoire, on profite du témoignage de Roger Kreicher (2) qui non sans ironie envoie le coup de pied de l'âne à Jean Prouvost (3) qui en 1966 vient de reprendre les rênes de la station de la rue Bayard. Par là-même dépoussiérer Radio-Luxembourg en inventant RTL. En jetant aux orties le désuet et démodé "Passe-temps des dames et des demoiselles" pour installer Ménie Grégoire en début d'après-midi sur la grille (3). Et la volonté farouche de rentrer de plein-pied dans l'époque juste avant que la soupape de 68 ne fasse exploser la sexualité.

Le 9 octobre 2014, lors de la journée d'étude "Les sources de l'audiovisuel" aux Archives de France à Pierrefite-sur-Seine, nous avons appris que Ménie Grégoire avait fait don de ses archives sonores (2000 bobines) et écrites (100 000 lettres) aux Archives départementales d'Indre et Loire. Si cette institution possède un Revox pour lire les bandes magnétiques peut-être serait-il utile que deux ou trois appareils supplémentaires garantissent l'écoute sur la durée (4) ? Reste le problème de la numérisation qui permettrait de ne pas utiliser le support magnétique conservé dans des conditions optimales. Pour l'instant il ne semble pas que les Archives départementales d'Indre et Loire aient prévu un budget pour ce faire (5).




(1) "Allo Ménie, confidences sur les ondes". Un documentaire de Delphine Saltel et Véronique Samouiloff,
(2) Directeur des programmes de RTL, 1966-1985,
(3) À 17h sur Radio-Luxembourg,
(4) Si vous avez ça en magasin,
(5) Pour écouter et lire les Archives de Ménie Grégoire il faut passer par le site des Archives, remplir le formulaire de contact qui sera soumis à la fille aînée de Ménie qui décidera ou non d'agréer la demande,

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire