dimanche 19 mars 2017

Manège d'été… à France Musique (28/35)



Pendant deux mois, cet été 2016, Laurent Valero et Thierry Jousse, séparément, nous ont offert deux heures quotidiennes de petits bijoux musicaux. Deux heures, de dix-huit à vingt heures, qui passent, fuient et puis, le vingt-six août c'est fini. Mais c'est quand même pas possible de laisser s'envoler une telle richesse dans l'éphémère. Alors, comme je l'ai fait moi-même (souvent l'émission à peine finie) je vous propose de réécouter chaque dimanche (idéal) un épisode de leur saga d'été. Juste avant de les retrouver ensemble à 18h, ce dimanche sur France Musique pour le nouvel "Easy tempo". 

Vendredi 19 août. Rien que du jazz (2/2). Allez, et un Henry Mancini, un ! "Moanin" résonne un peu "Panthère rose" et ce pourrait-être une B.O. Tous les ingrédients sont là. Et ceux bien sûr du jazz instrumental. Bon, envoyer "Giant step" de Coltrane ici, interprété par Roland Kirk, et on entre en atmosphère. Fumées bleues, ambiances noires, tempo suave, le sax bouleverse les sens, enveloppe l'espace, propulse ailleurs. Jusqu'à ce que les chœurs "surprenants" les qualifie Jousse) s'en mêlent. On change d'univers. Plusieurs fois. Comme dans tous les "Retours de Plage". Ce "Giant step" on dirait un mix de l'histoire du jazz. Un collage réaliste. Et ça fait moins de 12 minutes que l'émission a débuté.


Là j'écris au point du jour. Et "Naïma" (Coltrane) d'Art Farmer colle aux premiers gazouillis des oiseaux, aux fenêtres qui baillent et aux ciels changeant minute par minute. Fin de la nuit, début du jour. C'est pareil. Le passage est ténu et le sax tient tout ça. Avec maestria. "My Favorite Things"  standard ? J'ai l'impression de connaitre ce morceau joué ici par Red Holt. Me démange un peu d'attendre "le retour des voix" qui ne retournent pas… Bien sûr The Man I Love (George Gershwin/Ira Gershwin) d' Eddie Cano est dans le ton de cet après-midi jazzy mais j'ai besoin de mots sur ces notes.

Farceur, Jousse m'"envoie" Midnight Sun, un genre d'"onomatopée"… André Minvielle/Fred Pallem & Le Sacre du Tympan jouent sur les mots, délirent et explosent le jeu. Ben voilà c'était pas compliqué pour me contenter… S'en suivra Helen Merrill with Gary Peacock Trio pour "The Thrill is Gone"  et on touche la grâce. Quant à Yusef Lateef et "sa" First Gymnopedia (Eric Satie), l'occasion de me rappeler qu'au milieu de la pop du début des 70', ce monsieur avait enchanté nos nuits enfumées, aussi bien que Davis, Coltrane ou les Jazz Messengers… Ultime clin d'œil à ces années, Jousse enverra trois morceaux de Lateef. Juste de quoi (re)vivre. Merci Thierry…

N.B. : De façon temporaire, le nouveau site de France Musique ne permet plus l'export du player, donc il vous faudra aller là pour écouter l'émission du 19 août.

Et today sur France Musique, retrouvez les compères 
à 18h pour un Easy tempo "Jazz in Paris"

* Générique Ennio Morricone avec la voix d’Edda dell’Orso 
Une Voce allo Specchio, extrait de la BO de La Stagione dei Sensi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire