lundi 2 décembre 2019

La radio : un travail d'équipe vs l'auto-réalisation…

Là c'est dimanche après-midi. Y'a un vent à décorner les bœufs (ici y'a pas d'bœufs), y'a un paquet d'moutons sur la mer (pas de berger) et le soleil de décembre joue à cache-nuages… Bon, je commence bucolique pour vous dire que ce qui va suivre c'est pas un article technique, c'est juste essayer d'expliquer que quelquefois les mots font mal surtout quand ils sont la traduction d'un mouvement dont l'objectif est de rayer de la carte des savoirs-faire, une histoire collective, des métiers et leurs corolaires, des femmes et des hommes…

Une équipe de réalisation*




















La radio ça se fait à plusieurs depuis les origines et ce n'est pas qu'une question de moyens techniques comme voudraient nous le faire accroire les (bons) petits soldats de l'ARN (Armée de Révolution Numérique). Au fur et à mesure de son histoire la radio a pensé sa fabrique au point d'en établir des caractéristiques, des façons, des procédés qui ont permis à quelques émissions de toucher à l'excellence et à la radio publique de durer. 

Pour avoir entendu des réalisatrices et des réalisateurs s'exprimer au cours des dernières AG de grève, (de Radio France), la semaine dernière et pour en avoir interviewé deux dans la foulée, je mesure combien les perspectives concernant leur métier et leurs fonctions les mettent dans l'expectative a minima et le désarroi a maxima.

Fut un temps où, deux personnes, ex-réalisateurs à Radio France, encore vivantes (sic) , avaient "inventé"metteur en ondes" pour nommer leur métier comme on dirait "metteur en scène". Lors des désannonces du feuilleton "Signé Furax" entendre "Et de qui la mise en ondes ?" ça avait de la gueule. Les plus jeunes se souviendront que Pierre-Arnaud de Chassy-Poulay (1) attirait l'attention avec ce titre poétique et raffiné. Donc il y avait des réalisateurs, des "chargés de réalisation" et mieux encore des "équipes de réalisation" (2). "Équipe" formalisait absolument la fabrique de la radio. Mais tout ça c'était avant le drame…




















Le drame ? Attachez vos ceintures : "L’objectif (le projet d’évolution de la chaîne Mouv’, ndlr) est la suppression du technicien-réalisateur sur une tranche de flux musical en semaine ainsi que le week-end afin que l’animateur s’auto-réalise !" (3). En AG suite à l'énoncé de cette perspective, une réalisatrice explique : "L'auto-réalisation ça ne peut pas exister, si on est seul on n'a plus d'oreilles contradictoires. il n'est plus question de réalisation !" Mais surtout au cours de notre conversation elle précise "À force de faire disparaître des programmes les émissions élaborées (4) on va perdre un savoir-faire et… empêcher l'élaboration de la pensée". CQFD. 

La présence d’un réalisateur est primordiale pour structurer une émission, faire des choix, permettre au producteur de ne pas être seul dans l’élaboration de son émission. La disparition des réalisateurs sur des émissions dites « simples » (c’est à dire qui ne nécessite pas de montage, sans invité et sans musique vivante) les fera disparaître pour toujours des antennes et interdira de fait le retour à un volume d’émissions plus élaborées quand les studios de production seront rénovés et auront réouvert.


À France Musique le projet est de se passer prochainement des réalisateurs pour les émissions diffusées de 9h à 20h (5). Et peut-être très vite imiter Mouv' et son test grandeur nature d'"auto-réal" soit, à terme, faire disparaître ce métier et entendre quelques cadres contrits ou directeurs de programmes penauds roucouler "Nous ne pouvons plus proposer des émissions élaborées car nous ne disposons plus du personnel spécialisé pour les réaliser !". Le moment venu on rappellera à ces contrits et autres penauds qu'ils ont participé à la disparition de ce métier essentiel à la radio !

Quant à "auto-réalisateur" je guette le socio-linguiste qui saura analyser cette farce qui consiste à inventer des mots qui cachent la précarité qu'ils recouvrent et qui permettent aux dirigeants de vomir à longueur de journées la LQR (Lingua Quintae Respublica) qu'ils portent en sautoir ! On avait déjà les auto-tamponneuses, l'auto-cuiseur, l'autorité et l'auto-stimulation… Pour l'auto-thunes, Radio France ne l'a pas encore installé. 

Quant à l'auto-réalisateur il risque fort, dès demain et pour toujours, de déréaliser… la radio et nos imaginaires !

Une autre disparition dans l'air : le chœur de Radio France…


* Une équipe de réalisation, dite aussi une équipe de radio"On efface tout, on recommence", France Inter, Marie-Hélène Fauquet (secrétaire), [Nathalie Le Breton, chroniqueuse], Brigitte Vincent (productrice), Philippe Castetbon (assistant), Gilles Davidas (réalisateur) © Radio France


Une autre équipe de réalisation de France Culture
Alain Cheiroux (tech) - Françoise Seloron (prod)  -

Monique Veilletet (réal) - Alain Claudel (tech)...
Pour un Pays d'Ici, septembre 1992 dans le Calvados,
devant "la baraque à frites".




















(1) Pierre-Arnaud de Chassy-Poulay, de son vrai nom Pierre Arnaud, né le 6 novembre 1921 et décédé le 26 janvier 2013, est, sous son vrai nom, un auteur, interprète et réalisateur de spectacles son et lumière et, sous son pseudonyme, le « metteur en ondes » du feuilleton radiophonique Signé Furax diffusé à la fin des années 1950 et au début des années 1960 sur Europe 1 (source Wikipédia),

(2) Producteur(trice), réalisateur(trice), attaché(e) de production + technicien(e) pour la fabrication, 
(3) in, communiqué des techniciens-sons du Mouv' du 29 novembre 2019. La fonction de "technicien-réalisateur" est exercée par les techniciens son, à qui en plus on a confié la réalisation… Ce qui est le cas pour la matinale d'Inter par exemple !

(4) Par essence toutes les émissions sont pensées, élaborées. Quand on parle d'"émissions élaborées" on décrit des émissions qui nécessitent des moyens (déplacements, défraiements,…), du temps (terrain, montage, mixage), de la recherche documentaire (archives), des comédiens,…
(5) Ces émissions que dans le jargon on appelle de "micro disques" risquent aussi à terme de tenter l'auto-réalisation !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire