dimanche 23 octobre 2016

Manège d'été à France Musique... (8/35)




Pendant deux mois, cet été 2016, Laurent Valero et Thierry Jousse, séparément, nous ont offert deux heures quotidiennes de petits bijoux musicaux. Deux heures, de dix-huit à vingt heures, qui passent, fuient et puis, le vingt-six août c'est fini. Mais c'est quand même pas possible de laisser s'envoler une telle richesse dans l'éphémère. Alors, comme je l'ai fait moi-même (souvent l'émission à peine finie) je vous propose de réécouter chaque dimanche (idéal) un épisode de leur saga d'été. Juste avant de les retrouver ensemble à 18h, ce dimanche sur France Musique pour le nouvel "Easy tempo.

Vendredi 15 juillet 2016. Lendemain tragique de l'attentat de Nice. Laurent Valero choisit l'apaisement. Blossom Dearie chante, au tempo d'un piano jazzy, "The good Life" de Sacha Distel. Il n'est même pas encore 18h15 et Dearie, tout en douceur, comme s'il faisait déjà nuit, nous laisse imaginer que ce pourrait être l'été et fredonne "(I'm) In Love Again". Nice á plombé le soleil, la joie, les vacances et surtout l'insouciance. Celle de Jesse Belvin, "What News" comme celle de Johnny Mathis "It might as well be spring". La musique adoucit les mœurs. On voudrait y croire.

Valero a le tact suffisant et la culture musicale étendue. Il peut au pied levé bouleverser sa programmation et doucement tenter sortir du cadre affreux de la terreur. Il nous faut bien Gloria Lynne pour partir ailleurs et fermer les yeux pour savourer "I'm glad there is you". Pareil pour June Christy "A hundred years from today". On change d'ère. On se téléporte à Vegas (Sinatra ne va pas tarder) ou dans n'importe quel club de la côte est. On claque des doigts. Le swing revient. Le temps suspend son vol. La thérapie de Valero est magique. On n'aura pas trop d'une heure supplémentaire pour, "Love for sale" (Toni Harper), tenter revenir au monde.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire