dimanche 30 octobre 2016

Manège d'été à France Musique... (9/35)



Pendant deux mois, cet été 2016, Laurent Valero et Thierry Jousse, séparément, nous ont offert deux heures quotidiennes de petits bijoux musicaux. Deux heures, de dix-huit à vingt heures, qui passent, fuient et puis, le vingt-six août c'est fini. Mais c'est quand même pas possible de laisser s'envoler une telle richesse dans l'éphémère. Alors, comme je l'ai fait moi-même (souvent l'émission à peine finie) je vous propose de réécouter chaque dimanche (idéal) un épisode de leur saga d'été. Juste avant de les retrouver ensemble à 18h, ce dimanche sur France Musique pour le nouvel "Easy tempo".

Une semaine d'absence de Retour de Plage et tout est dépeuplé. Ce lundi 25 juillet, Valero revient la joie au cœur avec un très gros gâteau d'anniversaire. Un immense gâteau avec les 50 bougies de Saravah et celles de ce label indépendant créé par Pierre Barouh (avec la complicité de Claude Lelouch et Francis Lai). La "Samba Saravah" (Baden Powell/de Moraes) qui ouvre son set dure, elle aussi, depuis autant d'années. Barouh, tout petits que nous étions, nous a fait plonger dans le Brésil et nous a ouvert grand les oreilles des scies françaises qui inondaient hit-parades et autres marchés... aux puces.  

La gaîté d'un été est revenue ou plutôt se réinstalle doucement. La musique des compères Valero/Jousse y est pour beaucoup. Notre sas (de l'oppression quotidienne de l'actu) s'ouvre chaque jour à 18h et ça, vaut vraiment le coup de tout arrêter pour ça. Tout arrêter pour se remettre dans l'oreille Higelin et Fontaine qui courent après "Cet enfant que je t'avais fait". Tout arrêter pour les rencontres de Pierre Barouh avec portes et fenêtres ouvertes, le swing, les mots déjantés, la verve poétique, les grains de folie, la samba sensuelle et tous les rituels de l'amitié et de la complicité pour le plus souvent possible faire le bœuf.

Higelin "Chope la soupape" ! On l'a chope aussi. On la réécoute, on l'apprend par cœur, on la recrache, on la déchenille, on l'a sourit. Et l'on se dit "J' savais tout du Jacquot, pis en fait j'savais rien de rien". C'est ça la méthode Valero (et Jousse). I s'trémoussent pas, i jubilent pas, i roucoulent pas. Ils cherchent, ils creusent et ils trouvent. Z'auraient été potes avec le Général de Gaulle qui trouvait aussi les bonnes formules. Donc ce 25 juillet, on glisse dans la félicité et la joie simple pour le cœur. On peut réécouter trois ou quatre fois de suite cette émission. Se faire sa nuit blanche. Sa nuit bleue. Son blues et sa chanson. Et se coucher au petit matin avec juste assez d'energie pour fermer les paupières.


Et retrouvez les compères today á 18h

sur France Musique pour Easy tempo


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire