vendredi 2 décembre 2011

Trois petites notes de musique…

1. Natalie Dessay était l'invitée toute une journée sur France Musique, mercredi dernier. Un enchantement et un enchaînement de fraîcheur, de spontanéité, de complicité avec la musique et les productrices et producteurs d'émission. Natalie Dessaix ne semblait pas répondre à une "figure imposée" et annonçait tout de go à Christophe Bourseiller, dès la matinale, qu'elle faisait ça alors qu'elle n'avait pas de promo. Dessay joue avec la musique, avec sa voix, avec ses mots, - et avec ceux des autres -. espiègle, rieuse, ne manquant pas de répartie elle sort du carcan de "la" cantatrice et semble prête à nous surprendre en musique au-delà de son art de "soprano". Ses façons et sa simplicité m'ont donné envie de l'écouter alors que je connais peu et très mal la musique lyrique. Cette journée spéciale de France Musique était fluide et tonique et n'avait rien à voir avec les postures proposées en général par les radios où un invité accompagne une programmation et enfile au cours d'une journée perles, banalités et autres lieux communs. Quand la radio permet de découvrir et de sortir de ses propres chemins c'est magique !


2. J'ai enfin pu mettre la main sur le "Roman de la radio" de Roland Dhordain (1), dont je vous parlerai plus longuement dans les jours qui viennent. Déjà je me régale puisque l'homme de radio contextualise sa propre histoire de radio et remonte aux origines de l'affaire avec quelques détails croustillants et sensibles qui participent de l'aventure de ce média.
1) et un bonus vidéo et le billet de Julien Delli Fiori



 
3. Hier commençait à Brest le festival Longueur d'Ondes où je me rends sans plus tarder et sur lequel j'aurai l'occasion de revenir tant pour ce que j'aurai entendu que vu, puisque lors d'un festival comme celui-là "on se voix".
(à suivre)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire