dimanche 10 avril 2016

L'An 02 : dimanche 41 mars… Les mots ont un sens

François Maspero dans sa librairie "La joie de lire" années 60



















"Les mots ont un sens" c'est le titre du film de Chris Marker sur François Maspero, libraire, éditeur, écrivain, traducteur. Sa librairie, La joie de lire, "la plus importante en 1974, à l'ouverture de la Fnac" (1) était le prolongement de ses engagements, de ses convictions et de sons sens aiguë et militant du "pouvoir des mots". Ce soir, je pense vraiment à lui, je pense que s'il était encore parmi nous (François est décédé en 2015), il serait venu chaque jour Place de la République (Paris).

"Quand je me suis fait libraire, j’ai habité ma librairie comme on habite une halte de passage pour migrateurs... Passages parfois hasardeux et pas toujours non plus d’amitié. Il y a des mauvais livres, médiocres et tristes qui tombent là comme des vilains corbeaux. Et l’on ne sait jamais d’avance si l’individu qui entre dans la boutique ne sera pas, lui aussi, un oiseau de mauvais augure." (2)  









































J'ai eu la chance de te rencontrer, François, à plusieurs reprises chez toi à Paris et, à Douarnenez au "Festival des minorités" en 2010. Nous avions fait connaissance grâce à France Culture, où tu avais créé, en 1984, sous la direction de Jean-Marie Borzeix, "Le bon plaisir", une longue émission (3h) du samedi après-midi, pour faire le portrait, large et multiforme d'une "personnalité" culturelle.

Ce soir j'ai beaucoup pensé à toi François, car Gilles Davidas (3) m'a envoyé une rafale de mots et mieux encore une rafale de photos pleines de mots. Merci Gilles. J'espère François, là où tu es que ça te fourmille et que ça te donne encore "La joie de lire", ce qui finira bien par arriver jusqu'à toi. Salut et fraternité, François.



(1) Le site de présentation de "L'histoire Maspero où le monde avait rendez-vous rue Saint-Séverin (Paris)",
(2) Citation in le site en lien ci-dessus,
(3) Ex-producteur et réalisateur à Radio France, 







Toutes les photos de ce bas de page sont de © Gilles Davidas, Place de la République, 
(41 mars, fin de journée), ainsi que la photo verticale au couchant, j'ai cru que c'était la montagne ! Magnifique, hein Thomas RFDF ?


1 commentaire:

  1. Pour être publiés les commentaires doivent être signés !

    RépondreSupprimer