vendredi 7 février 2014

Le rugby … une voix pour toutes

Pour les gens de ma génération, un nom sonne presque plus fort que celui des joueurs : Roger Couderc. Journaliste de radio puis de télévision, commentateur sportif, et spécialiste du rugueby. Et j'ai beau ne rien n'y connaître, j'ai beau avoir eu très peu la télévision à la maison, c'est par dessus tout la voix de Couderc et son enthousiasme qui me restent dans l'oreille. Et c'est grâce à lui si le nom des grands joueurs de l'époque me sont familiers : Albaladejo, Gachassin, Spanghero… Une voix, un accent, une flamme et l'affaire est… entendue. Oui entendue. Alors pour vous la remettre dans l'oreille cette voix, vous écouterez ci-dessous.

Le Tribunal des flagrants délires de Roger Couderc, France Inter, 1983,


Et cinquante ans plus tard, voici Alexandre Mognol. Un autre ton, une autre époque, un autre mythe. À l'oreille ce n'est pas pareil. À l'oreille non, mais au cœur ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire