mardi 2 mars 2021

Mimi cause d'ce night…

Bon, hein, fallait que je sois dans le ton, Léon ! Allez, c'est parti ! Brio, fraîcheur, légèreté, humour, peps, spontanéité, complicité, fraternité, jovialité et on va pas s'arrêter… oh gué ! De quoi tu nous causes Fañch ? Ben, chers auditrices, chers auditeurs d'un bijou (caillou, chou), de pépites (nom d'une pipe), d'une série (tralali), de p'tits rats (gna-gna-gna) et tout ci et tout ça, j'en ai encore plein mon cabas ! Mais de quoi ? D'une longue série d'Arte radio "Mycose the night" d'Élodie Font et Klair fait Grr, qui en dix-neuf épisodes renverse la table, les stéréotypes, les genres, les manières, les (contre)façons, les évidences et autres cadences infernales de nos vies… De nos vies… maximales (heu et j'ai pas dit maxi mâles, hein !). Autant vous l'avouer je me suis régalé et plus que ça, voili, voilà ! (Arrête les rimes, Maxime)…



Élodie et Klaire faisaient chacune des émissions sur Arte radio et puis un jour, ça a fait "tilt". "On a mixé mon envie de raconter des histoires plus ou moins journalistiques et le talent d’écriture sonore et l’humour et l’écriture fictionnée de Klaire" me précise Élodie. Pour un coup d'essai… bravo car, plutôt qu'empeser le propos, les filles ont su dégoupiller leur folie et mettre au micro ce qu'on entend presque jamais à la radio ! Et cerise sur le gato… elles jouent habilement et subtilement avec les codes du langage de leur génération (mais pas que la leur), leurs souvenirs de télévision, les scies musicales, leurs refrains cultes, leurs tics, leurs tocs et leurs obsessions perso dont elles font des clins d'œil rigolos (ou tragiques, c'est selon).

Leurs obsessions sont les nôtres et c'est chic d'en entendre parler et de les partager ! Je peux pas dire autre chose que "Ça fait tellement de bien d'entendre ça ! Caramba !" Car au pompeux, au pédant, au sentencieux Élo & Klaire opposent la légèreté et une autre façon de regarder la/sa vie et de la vivre. Avec beaucoup d'humour, de dérision, de passion(s) et de distance pour nous faire entrer dans la danse. Et ça marche ! C'est toute la société et ses phénomènes qui sont revisités ! Et c'est tellement bien ficelé, raconté, canardé qu'on en redemande. 

Comme elles nous le conseillent, j'ai pas attendu la rédaction de ce billet pour en causer autour de moi ! Je leur mets plein d'étoiles dans leur comète et puisqu'elles ont fait vibrer plein de clochettes (dans mes oreilles) je leur chanterais bien "Youkaïdi, Youkaïda, Youkaïdi, Aïdi, Aïda". Car Klaire adore écrire des chansons et les chanter et Élo faire le chœur ! Aie, aie, aie, un malheur ! Allez, écoutez tout ça et prenez du bon temps ! Chaque épisode est un moment de fraîcheur, de légèreté qui ne manque pas de profondeur.








On se dit que l'une et l'autre et, l'une avec l'autre, pourraient en quotidienne (T'es ouf Fañch, t'imagines le taf que ça représente ?) le soir sur Inter, genre 20h15, attraper les oreilles de ceux que la chaîne cherche tant à capter. Mais qui… ? Ben, "Les jeunes" pardi, ce continent si éloigné de la radio, ici et maintenant "mon Lolo". Seulement c'est beaucoup de boulot (ou alors deux heures le samedi ou le dimanche ?). Recherches, écritures, inserts, mixage mais ça décoifferait grave à l'heure de la messe télévisuelle chaque soir ou alors pour la dominicale…

Vous l'aurez compris ça fait (très, très) longtemps que j'ai pas ri autant et trouver à l'écoute autant d'enchantement ! Ces deux productrices sont puissantes et leur(s) énergie(s) est/sont communicative(s) si on veut bien s'y associer. Il faudra juste ne pas oublier d'en prendre une ou deux piqûres de rappel chaque année. Et puis cerise sur le gâteau "Oui, Arte radio c'est bien de la… radio !" Oh ! Oh! Oh ! Rideau Django !

J'ai choisi deux épisodes, mais faut tous les écouter ! Y'a rien à jeter !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire