vendredi 16 août 2019

Retour de plages, 35. Jousse magistral… mystery tour.

Bon c'est bien joli que je vous balance, chaque soir à 18h, les players de cette émission modeste et géniale "Retour de plage" qui depuis le 1er juillet, enchante, du lundi au vendredi sur France Musique, l'heure du thé et plus si affinités… C'est bien joli et bien utile à notre culture musicale mais ce sont, surtout de très grands moments de radio, précieux parce que rares, subtils car c'est pas dans l'air du temps la subtilité et définitivement la quintessence de ce qui fait la radio "élaborée" : une écriture, des sources, le contexte et "le bon morceau au bon moment". L'art radiophonique je dirai ! 

Thierry Jousse





















Les compères Valero (en juillet) et Jousse (en août) continuent année après année à nous faire découvrir des "choses" qui nous sont passées à côté et même quelque fois dont nous n'avons jamais entendu parler ! En lisant leur interview vous avez compris que les duettistes sont complémentaires et j'oserai dire indissociables !

Et pourtant alors qu'ils roucoulaient au top dans Easy Tempo, des considérations financières -minables, forcément minables- les ont dissociés ! On se régale mais la régalade était encore plus rafraîchissante quand ils croisaient leurs choix respectifs ! Minable la considération financière car inviterait-on en studio la moitié des sœurs Labèque, le quart des frères Jacques, trois des Jackson 5 et deux membres seulement des Quilapayun ? Ça, ça vous parle France Musique, non ?

Les grands directeurs de programme ont inventé les duos improbables et au final… magnifiques : Clémentine Célarié/Julien Delli-Fiori (France Inter), Françoise Dolto/Jacques Pradel (France Inter), et j'en oublie (ça va revenir) ! Donc avoir séparé les duettistes est une connerie et un non-sens radiophonique !

Toute cette semaine Jousse est monté très haut au baromètre de nos frissons musicaux et de notre besoin vital de bouger… en musique. Les cinq épisodes de la semaine sont des pépites. Des standards, des découvertes et des nouveautés raccord avec le thème choisi ! Du grand art (je me répète) mais sans Jousse je n'aurai pas réécouté, grâce à son tempo d'hier, "The temptations", découvert "Sunny and the sunliners" et surtout le nouvel album de "Solange". Aussitôt écouté sur la plateforme à laquelle je suis abonné.

À la différence du nouveau directeur de la musique de Radio France, Didier Varrod, Thierry Jousse lui ne revendique pas d'avoir découvert et promu les artistes qu'il diffuse à l'antenne. Il ne monte jamais sur la table. Il fait le job avec classe et distinction. Et a l'humilité de son talent et de son érudition. Si vous lisez ce billet entre 18 et 20 heures, vous pourrez écouter live, l'hommage que le maestro rend à l'année 69 et à Woodstock en trame.

Toute la question est, Jousse (ex réalisateur de cinéma) va t-il ce soir nous composer "Once upon a time in… 69" comme son confrère Tarantino a composé "Once upon a time in Hollywood" dont l'action se situe en 69 justement !

Le "Retour de plage" d'hier… essentiel et puissant !


À lundi 18h…

jeudi 15 août 2019

Retour de plages, 34. Damia & Frehel, réalistes !

En 2016, pour fêter les 80 ans du Front Populaire, Juliette Livartowski, avait produit sur France musique, une série diffusée au mois d'août "1936, congés enchantés". Faut-il qu'il n'y ait que des commémos pour que France Musique installe durablement chaque jour ces virgules qui donnent un tempo au rythme de la chaîne quand, aujourd'hui, le cadencement est absolument sans surprise, pour ne pas dire plombé. Jean Garretto, avait le sens du rythme radiophonique. Il a d'ailleurs poussé très loin ce sens-là en inventant en janvier 1983 'Des pleins et des déliés" (1). 


Damia…





















J'ai choisi deux épisodes de cette série qui (re)mettent en avant deux chanteuses réalistes  et du sens à la chanson comme du sens à l'histoire…





(1) Jean Garretto, producteur et directeur de France Inter (1983-1988), inventeur avec Pierre Codou de "L'oreille en coin" et de Fip en 1971. Le principe des ^pleins et des déliés consistait a casser le cadre formelle de l'heure et de proposer les après-midi (13h30-19h), des émissions de 10', de 20, de 30. Le tout savamment mêlé !

Le "Retour de plage" tout blues, d'hier…

À demain 18h…

mercredi 14 août 2019

Retour de plages, 33. Le pouvoir et la musique… pouvoir de la musique !

Alors qu'il y a 50 ans la musique allait, à Woodstock (E.U., montrer son pouvoir sur la jeunesse et sur le monde, Philippe Garbit a eu la bonne idée de rediffuser dans les "Nuits de France Culture" deux émissions sur le pouvoir et la musique ! Deux longues émissions de 2h30 chacune. Et oui la norme de "l'heure juste" n'avait pas encore frappé !

Quilapayun
















Petit pincement au cœur à entendre l'indicatif de la première émission, au piano, "El pueblo unido jamás será vencido" de Sergio Ortega du groupe chilien Quilapayun… C'est lui aussi qui créa l'hymne «Venceremos», qui, en 1970 escorta la campagne électorale d'Allende, futur Président du Chili… (1970-1973).





Le "Retour de plage" d'hier…


À demain 18h…

mardi 13 août 2019

Retour de plages, 32. John Ford… féru d'histoire !

Le cinéma et France Culture une longue histoire en N&B, en cinémascope et, sûrement en V.O. Avec des voix, des émissions, et une "patte". Avec un si joli titre "John Ford : 'écriture de l'histoire au miroir du cinéma", on pouvait s'attendre à chevaucher de grands espaces et des paysages à couper le souffle. Cécile Gornet, auteure de "L’écriture de l’histoire au miroir du cinéma" va développer ci-dessous sa thèse. On regrettera le ton d'Antoine Guillot qui, si ici s'intéresse au cinéma, pourrait sûrement nous parler sur le même ton de science, de bandes-dessinées ou de cuisine. Comme pour Chancel, ce sont les réponses des invités qui sont à écouter pas les questions !


On the set of "The Horse Soldiers", Constance Towers and John Wayne
with director John Ford. 
Corbis via Getty Images - Getty




















Et puis nous faire entendre plusieurs extraits de films et de leurs bandes-son en V.O. est juste pathétique car il faut une sacrée mémoire pour se souvenir des scènes évoquées ! 



Le "Retour de plage" d'hier… Thierry Jousse à son zénith…

À demain 18h…

lundi 12 août 2019

Retour de plages, 31. Décibels et Jeanne-Martine Vacher…

Jeanne-Martine Vacher, productrice à France Culture, enchantait chaque épisode de "Décibels" son émission hebdomadaire pendant treize ans. Puis ce sera "Movimento" jusqu'en juillet 2013 quand, du fait du Prince (Poivre-d'Arvor, Olivier), elle est remerciée. Et ce de la façon la plus habituelle à Radio France avec arbitraire, mépris pour la qualité de son travail et tutti et quanti. Soit, se séparer d'un producteur ou d'une productrice, sans ménagement et sans raison autre que celle fallacieuse du renouvellement de l'antenne ! De son nuage Lucien jeunesse se tape sur les cuisses chaque jour en écoutant le "Jeu d'Émile Heurault" sur France Inter qui lui, de fait, ne… renouvelle rien !

Jeanne-Martine Vacher













L'émission ci-dessous vous permettra d'aprécier le champ, très vaste de la curiosité musicale de Jeanne-Martine Vacher et de son souci de faire entendre à l'auditeur "une autre histoire de la musique" !



Le "Retour de plage" de vendredi dernier…


À demain 18h…

vendredi 9 août 2019

Retour de plages, 30. Flirtissimo…

Tiens, moi aussi je vais me lancer dans les rediffs de mon blog. En voilà une belle avec José Artur.



En 2015, l'Institut National de l'Audiovisuel (Ina) et Radio France publiaient "Flirtissimo", ou trois flirts radiophoniques de José Artur avec trois personnalités féminines (1969). José avait mis au point cette "aventure" avec Jean Garretto et Pierre Codou qui à l'époque sont les inventeurs et producteurs des radios vacances ou antennes décentralisées de France Inter, et Claude Villers son assistant qui n'a pas encore franchi le pas pour devenir le producteur d'émissions emblématiques de France Inter (1). Vous pourrez retrouver l'extrait, ici ! 

Pour la gouaille, la finesse et le "jeu" d'Artur un très bon moment "À qui ai-je l'honneur ?" sur France Inter (18h30/19h) dont l'invité mystère est… Pierre Bouteiller (1984). Le principe de l'émission : José, derrière un rideau, ne voyait pas l'invité, lui posait des questions, au début sa voix (pour l'auditeur et pour José était brouillée) puis devenait claire pour l'auditeur et José avait environ 15' pour reconnaître son invité. Qu'il reconnaissait très souvent…

Une fois découvert :
José : Vous avez un chien qui s'appelle "Artur"…
Pierre : Vous savez pourquoi ?
José : Parce qu'il est un peu fou…
Pierre : Non, il est presque aussi cabot que d'autres…

Quand la radio savait jouer et se jouer d'elle-même !




Et Agnès Varda tant qu'à faire…




(1) À plus d'un titre, Pas de panique, Marche ou rêve, Visa, Comme on fait sa nuit on se couche, Le tribunal des flagrants délires, Marchands d'histoire,… 

Le "Retour de plage" d'hier…


À lundi 18h…

jeudi 8 août 2019

Retour de plages, 29. Facteurs aux champs…

Pour qui aime les archives radiophoniques de France Culture, il est très très difficile de s'y retrouver. L'indexation y est fantaisiste, la recherche ardue et les résultats (satisfaisants) très aléatoires. Aller à Thouars je sais y aller, mais aller trouver le player disponible de l'émission "Lieux de mémoire : facteurs aux champs" rediffusée le 6 avril 2019 à 4h56, c'est impossible. Le lien vers la page dédiée est inexistant. Vous pourrez l'écouter mais pas sur cette page de blog. D'ailleurs dans les archives des "Nuits" toutes les rediffusions du 6 avril ont disparu !



Ce n'est pas très grave ! Via le podcast que j'avais enregistré, j'ai retrouvé sur le site la page du 6 avril. J'aime (pour votre confort) ajouter le player à mon billet, aujourd'hui il vous faudra faire comme "avant" ;-) D'ailleurs dans cinq ans quelqu'un pourrait faire un "Lieu de mémoire" sur les sites web de France Culture. "De l'amateurisme à une organisation fantaisiste, comment France Culture n'a jamais su gérer ses sites web!". Dans cet épisode de Jean Couturier, dès l'annonce, vous pourrez reconnaître la voix d'Irène Omélianenko, documentariste. 

Le "Retour de plage" d'hier…


À demain 18h…