lundi 26 septembre 2022

MagMa c'est fini… Je me marre !

Le 29 août je me suis pincé grave. Sur France Inter, à 9h04, après seulement 4' d'entonnoir-info - ce qui ne devait pas être arrivé depuis que le flash de 9h avait fini par s'allonger démesurément (1) -, une nouvelle émission s'insérait dans la matinale rallongée jusqu'à 9h30. MagMa, contraction futée du Magazine de la Matinale. Bien vu ! Animée par Sonia Devillers (ex L'Instant M) ce programme prenait la place de Boomerang animé de 2014 à 2022 par Augustin Trapenard. Patatrac, trois semaines après sa création, l'émission perd son titre et trois minutes de temps d'antenne. Et mettra quelques jours à trouver son titre définitif "L'invité de Sonia Devillers" (2) ¿ Que pasa ? Serait-ce une décision de la nouvelle directrice de la chaîne Adèle Van Reeth ? De la directrice de la rédaction Catherine Nayl ou des deux matinaliers Salamé/Demorrand ? Le saura-t-on un jour ?











Pourtant "MagMa" ça avait de la gueule mais ça n'avait peut-être que la gueule ? Pourquoi un entretien radio de 20' prendrait le titre de magazine ? Un magazine c'est une émission d'info ou de programmes avec plusieurs rubriques récurrentes (3). Devillers elle-même s'est fendu d'un tweet (19 sept) pour sans aucune explication acter ce changement en annonçant comme nouveau titre "le 9h10" !!!!!!! A minima que d'amateurisme pour la première matinale de France. Ce nouveau programme a pourtant du être validé dès le mois de juillet ou quand bien même il ne l'aurait été que mi-août (avant la "rentrée") il est assez surprenant que personne n'est relevé que le titre, à cause de son contenu, était inapproprié.

Devillers jamais en reste pour paraître à la télévision expliquait aux journalistes de "Quotidien", le 2 sept l'importance "depuis trente ans" (sic) d'un titre en radio ! Quoi ? Une fois de plus la journaliste montre sa parfaite inculture de l'histoire du média qui l'emploie depuis plus d'une décennie ! Faudrait-il lui rappeler "Qu'il est doux de ne rien faire quand tout s'agite autour de vous, une anti-émission de France Inter présentée par personne" (1968/1969, José Artur), "L'hippopotame fait des bulles de savon" (1995/1996, Julien Delli-Fiori), "Marche ou rêve" (1976/1978, Claude Villers), "À cœur et à Kriss" (1980/1981, Kriss)… Liste non exhaustive et pour saluer Europe n°1 "De 9h à Bibi" (1967/1968, Maurice Biraud) !











Profitons-en pour signaler que "L'invité de Sonia Devillers" est en tout point conforme à "L'instant M" : les mêmes stars médiatiques, les faits div' qui croustillent, le mélo surjoué, etc… etc… Recevant vendredi dernier, Jean-Noël Jeanneney, ex-Pdg de Radio France (1982-1986), Devillers n'en finissait plus de roucouler. Pour "illustrer" les relations tendues du Pdg avec deux animateurs bien connus "Claude Villers et Pierre Bouteiller", l'animatrice de l'émission envoie deux sons ! Villers pour "Marche ou rêve" (voir les dates ci-dessus) et Bouteiller pour "Le magazine de Pierre Bouteiller" (1979-1981) (4). Pas de pot, ces deux émissions n'ont jamais existé sous la Présidence de Jeanneney et pour cause ! Quand on invite un historien et qui plus est un historien des médias le minimum serait de respecter la "Concordance des temps" (5).

Devillers a perdu son titre et un peu plus de crédibilité pour sa capacité à rendre compte de l'histoire. En mai, recevant Mathieu Gallet, l'ex-Pdg de Radio France, elle annonçait à l'antenne qu'il avait fini par démissionner en mars 2018 quand "tout le monde savait" (et particulièrement à Radio France) qu'il avait été révoqué par le CSA le 31 janvier 2018 ! Une sublime fake news.

Cette indécision sur un titre d'émission est anecdotique. Je n'ai pas souvenir d'un précédent radiophonique ces dernières années. Une émission peut changer de présentateur/présentatrice, de jour de diffusion, de durée mais changer de titre après seulement trois semaines de diffusion, c'est sans doute un cas d'école !

(1) D'au moins deux minutes supplémentaires grignotant d'autant sur les "programmes" toujours à la merci des desiderata de l'info,

(2) Depuis le 19 septembre, annoncée à 9h10 et qui démarre à 9h08, précédée d'une chronique supplémentaire "La chronique médiatique" par Cyril Lacarrière qui ronronne et ressasse ce qui bruisse déjà partout ! 
(3) Dont le maître incontesté restera sans doute Pierre Bouteiller avec "Le magazine de Pierre Bouteiller" dès la rentrée de 1969 et pendant de longues années sur France Inter,

(4) Ces deux années là le "Magazine" est diffusé de 18h10 à 19h,
(5) Émission hebdomadaire de Jeanneney, le samedi à 10h sur France Culture, depuis la rentrée 1999, 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire