mercredi 22 avril 2020

De la confiture, en trois actes : Monsieur Parapluie (3)

Quand vous étiez p'tiots et que vous gériez votre tirelire, rappelez-vous le jour du grand achat, votre joie de la chose acquise et votre désappointement quand seulement quelques pièces jaunes avaient résisté au départ. Votre cochon fendu était contrit et vous étiez abattu. Une petite voix intérieure vous disait : "Tu vas regarder (sagement) les conséquences financières de cette situation… ". Dépité vous n'aviez plus qu'a attendre (longtemps) le retour d'un petit pécule conséquent. E la nave va…











Le Ministre de la Culture, Franck Riester, est lui directement passé de la voix intérieure à la voix extérieure. Le 16 avril, dans une allocution à la radio (France Inter), - si, si, une allocution, ça fait lurette que ministres et hommes politiques sont chez eux à la radio d'État et viennent débiter leurs sornettes dans les matinales - Riester, donc, n'a pas hésité à dire : "Nous allons regarder les conséquences financières de la crise [du Covid-19, ndlr] sur l'audiovisuel public, et nous en tirerons toutes les… conséquences." Amen !

Voilà une affirmation conséquente dont nous ne sommes pas prêts de mesurer toutes les conséquences. En conséquence de quoi il s'agira d'être conséquents ! Et vigilants, ma bonne dame (1), car ce virus n'a pas fini de faire ouvrir le parapluie pour un non ou pour un oui. Pour un nom surtout. L'occasion est "trop belle" pour, sans tambour ni trompettes (2), élaguer grave dans les budgets, réduire les chaines (sans prétendre à plus de liberté !), saper les ambitions culturelles, ériger en loi le principe du minimum, renoncer à la grandeur d'un service public audiovisuel.

On risque donc d'assister dans les mois qui viennent à moult renoncements, quelques reniements d'envergure et quelques parades de langage pour lesquelles il nous manquera un M. Molière pour en affirmer, non tant le ridicule que l'immense désastre. On aurait pu attendre de Riester l'expression de convictions fortes pour la culture et l'audiovisuel, la défense absolue de principes fondamentaux inscrits dans le marbre de la Vème République par Malraux et Lang, l'engagement à défendre, par-dessus la crise, les valeurs citoyennes qui ont forgé liberté, égalité et fraternité. On aurait pu… Au lieu de quoi M. Riester s'est vu à Cherbourg en marchand de parapluies !

Quand on attend la femme, l'homme prêt à franchir les montagnes et à dire "Il est revenu un espoir, un goût du travail, un goût de la vie." (3)
Fin de la série.

(1) C'est une expression, Riester n'a pas encore été remplacé par Aurore Bergé !
(2) Il n'y avait que Jean-François Kahn et Gilles Davidas pour, à la radio publique (France inter), le samedi matin produire "Avec tambours et trompettes… " O tempora, o mores…
(3) Léon Blum (1872-1950), chef du gouvernement, 31 décembre 1936 ,

Aucun commentaire:

Publier un commentaire