vendredi 17 novembre 2017

67/68 : une autre révolution culturelle… Vendredi ou Michel Tournier (11/43)

En partenariat avec
Ici, le vendredi, jusque fin juin 2018, en complément du feuilleton "société" publié chaque lundi, je vous raconte, quelques faits marquant de "la vie culturelle" de l'époque. À travers les livres, les films, les disques qui ont marqué la révolution culturelle qui couve. Avec des archives audio radio en exclusivité, les sources de la presse nationale et régionale, et… mes propres souvenirs.

Michel Tournier et son "Vendredi…"



11. Michel Tournier et Pierre Schoendoerffer
Avec son premier roman (mars 1967) "Vendredi…" qui débute ainsi "Une vague déferla, courut sur la grève humide et lécha les pieds de Robinson qui gisait face contre sable", Michel Tournier revisite le mythe de Robinson Crusoé. Quelques mois plus tard il obtient pour ce roman le Grand Prix de l’Académie française (16 novembre). L'épopée de Vendredi se téléscope avec la guerre du Vietnam dont Pierre Schoendoerffer vient de tirer le film "La Section Anderson" (1967) du nom du lieutenant qui dirigeait la section…

Presque trente ans plus tard (1995) Tournier livre dans "À voix nue" (France Culture) cinq entretiens qui brossent son parcours littéraire (1). Schoendoerffer quant à lui, racontera à Chancel dans "Radisocopie" (1969) son engagement dans l'armée, son départ pour l'Indochine dans le service cinéma des armées et quelques avis sur mai 68. 

(1) Tournier avant d'être écrivain a travaillé à la radio publique (RTF) et à Europe n°1.

En exclusivité et intégralité jusque fin novembre
Tournier (Premier entretien, 27 février 1995)





Pierre Schoendoerffer (à gauche)
et le photographe Daniel Camus 













Schoendoerffer (30 septembre 1969)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire